Le troisième prix (pas de deuxième prix étant donné que deux projets sont arrivés ex-aequo à la première place) revient à un projet porté par Anaïs Ducret et Alice Barthélémy, de l'Ensa Paris-La Vilette, et baptisé "Fenêtre sur Saône". L'objectif : transformer le port Nord de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) en un "lieu des possibles pour l'écriture d'un nouveau récit, terre d'expérimentations autour de la gestion des crues et autres aléas naturels". Concrètement, les porteurs du projet ambitionnent de faire cohabiter le Centre technique de création, recherches et formations en architecture, design et ingénierie avec les industries de matériaux déjà implantées sur site. Là encore, le but est de concilier préservation du patrimoine avec anticipation des risques climatiques, dont celui de la montée des eaux, en rajoutant cette fois la sauvegarde d'un tissu industriel vieillissant et en perte de vitesse.

 

Le jury précise : "Les machines à l'abandon retrouveraient un usage dans la création de projet à échelle 1, mais aussi dans la construction du centre pensé selon les gabarits du pont roulant. Reposant sur les concepts de circuit court et de faible impact, l'édifice fait le choix d'une construction acier inoxydable qui met en action les industries et machines présentes sur place, offrant des possibilités d'adaptation dans le temps, de flexibilité dans l'usage." Et de détailler le rôle attribué à chaque élément présent sur le site portuaire : "Les portiques acier constituent la structure principale, une 'échelle' qui permet à des modules autoportants de s'y greffer et s'élever selon les variations de l'eau. L'assemblage des modules de contre-ventement se fait sur place, jouant avec une penderie de parois, filtres et mobiliers pour proposer des combinaisons variées et adaptables."

actioncl