DÉCARBONATION. Tripler les économies d'énergie, tripler la chaleur renouvelable et celle de récupération, et doubler le nombre d'emplois de la filière des services énergétiques : voilà ce que proposent ses industriels aux candidats à l'élection présidentielle en vue d'accélérer la transition écologique du pays. Leur fédération vient de dévoiler une trentaine de mesures ciblées.


"Les objectifs que nous nous sommes fixés ne pourront pas être atteints sans un changement profond de paradigme, ce qui nécessite de passer d'une logique de moyens à une logique de résultats garantis." Pierre de Montlivault, le président de la Fedene, la fédération des services énergétiques et environnementaux (500 adhérents pour 11 milliards d'euros de chiffre d'affaires), pose d'emblée le cadre dans lequel s'inscrivent les 32 mesures proposées par son organisation aux candidats à l'élection présidentielle. Pour accélérer la transition écologique de l'Hexagone et ainsi espérer atteindre la neutralité carbone du pays, les industriels fixent trois grands objectifs aux responsables politiques : la multiplication par trois des économies d'énergie, ainsi que celle de la production de chaleur renouvelable et de récupération, et le doublement des emplois de la filière.

 

 

Faire grimper la part du bois-énergie

 

Alors que Gouvernement et Législateur devront vraisemblablement élaborer une loi de programmation sur la question énergétique dès 2023, que la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) devra d'ailleurs être révisée, et que les prix des énergies flambent depuis la reprise économique post-confinement, les professionnels veulent insister sur les leviers à actionner pour passer à la vitesse supérieure. "Pour atteindre les objectifs européens de décarbonation pour 2030 ('Fit for 55'), il est nécessaire de faire passer le rythme annuel d'économies d'énergie de 0,7% à 2,1% par an, tous secteurs confondus", préviennent-ils dans leur vade-mecum rédigé pour l'occasion. Ils proposent de se focaliser sur les économies d'énergie "aux performances garanties, dans une approche globale et à coût maîtrisé", rappelant au passage le rôle que peut jouer le contrat de performance énergétique (CPE) dans la décarbonation des parcs privé, tertiaire et industriel.
Il vous reste 70% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp