NOMINATION. La Société du Grand Paris va accueillir dans quelques jours son prochain président du directoire. Il tiendra les rênes du chantier du super métro de la métropole, qui doit être livré d'ici 2030.

L'Elysée l'a annoncé le 17 mars dernier. Jean-François Monteils a été nommé par le conseil des ministres nouveau président du directoire de la Société du Grand Paris (SGP), l'établissement public chargé de construire 200 km de métro automatique autour de Paris d'ici 2030. Ce méga projet à 35 milliards d'euros est considéré comme le chantier du siècle.

 

À 55 ans, l'ancien président de la chambre régionale de la Cour des comptes de Nouvelle-Aquitaine et président du conseil d'administration de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) prendra ses fonctions le 22 mars.

 

Un ancien président évincé après un mandat de deux ans

 

Énarque et diplômé de l'Inalco en chinois, il a été conseiller de François Fillon à Matignon entre 2007 et 2010, comme il l'a rappelé lors de ses récentes auditions au Parlement. C'est à cette même période qu'a été conçu le métro du Grand Paris.

 

Lors de ces auditions, Jean-François Monteils a assuré qu'il n'y aurait pas de rupture avec la gestion du président du directoire sortant de la SGP, Thierry Dallard. Cet ingénieur n'a pas eu son mandat renouvelé par le gouvernement, après plus de deux ans de collaboration. Il s'était pourtant félicité en février d'avoir réussi à sécuriser le financement du projet du Grand Paris Express à 80%.

 

"Ce projet connaîtra évidemment encore de nombreuses vicissitudes. C'est le lot de tout grand projet public des temps modernes. (...) Mais ce projet ira au bout", a affirmé le prochain président du directoire.

actionclactionfp