La finalité du chantier a été de "révéler […] l'existant et les qualités du bâtiment d'origine", notamment les matériaux, explique Fabienne Couvert, directrice à l'agence Arep. "En complément de la restauration (nettoyage des fresques, reprise des parements) et du travail technique et structurel que cette rénovation a nécessité, nous avons requestionné les usages à partir de l'observation des flux." Elle souligne que le projet se caractérise par la combinaison des matériaux, comme la pierre au sol et le bois, avec les volumétries, en préservant l'unité spatiale d'origine et en les conjuguant à la lumière naturelle qu'apportent les verrières.

actioncl