PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE. La Sem Ile-de-France Energies est pilote d'un programme financé par les Certificats d'économie d'énergie pour appuyer 51 collectivités dans leurs actions de ciblage et de promotion de rénovation énergétique des copropriétés. 13,7 millions d'euros ont été alloués par quatre acteurs de l'énergie.


Le constat est clair : alors que le besoin de rénover les copropriétés énergivores, et de les rénover à un niveau performant, est évident pour tous, la demande reste trop faible. Mais la situation évolue positivement, avec "un vrai beau décollage depuis 18 mois", explique Raphaël Claustre, directeur général d'Ile-de-France Energies, Sem francilienne d'accompagnement global dans la rénovation des copropriétés, le 7 juin. Il vient présenter un nouveau programme d'information et d'appui aux collectivités, visant à massifier les rénovations, et de rendre autant que possibles globales et performantes.

 

Ce "décollage" ne survient pas par hasard. Il est le fruit de deux politiques menées concomitamment avec cet objectif : il s'agit de la refonte de MaPrimeRénov', avec création de MPR Copro et ouverture de la subvention aux propriétaires bailleurs, couplée avec l'interdiction de louer des passoires énergétiques, progressivement en 2025, 2028 puis 2034. De quoi motiver les propriétaires bailleurs, qui étaient auparavant plutôt des freins au vote de travaux, si l'on en croit certains syndics.

 

 

Il vous reste 61% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp