DÉCRYPTAGE. Après avoir changé de nom, les gaziers français continuent à se positionner sur plusieurs dossiers en lien avec le bâtiment, à l'image du recours intenté contre la Réglementation environnementale 2020 ou des usages derrière la boucle à eau chaude. L'idée sous-jacente est de pousser le développement des molécules renouvelables.


Réussir la transition énergétique passera aussi - et surtout, diront certains - par le secteur du bâtiment. Ce discours est évidemment tenu par les acteurs de la filière eux-mêmes mais aussi par les gaziers, qui viennent de changer d'identité et ont au passage réajusté leur stratégie industrielle et réaffirmé leur ambition : développer les molécules d'origine renouvelable.

 

 

Les professionnels rassemblés au sein de France Gaz (anciennement l'Association française du gaz) continuent ainsi à se positionner sur plusieurs dossiers en lien avec la filière construction. Et font par conséquent passer des messages aux pouvoirs publics, quand il ne s'agit pas carrément de propositions en bonne et due forme.

 

Les gaziers demandent par exemple à ce que
Il vous reste 78% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp