FOCUS. Alors que la crise énergétique fait flamber les cours du gaz et de l'électricité, les industriels insistent une nouvelle fois sur le nécessaire développement des gaz renouvelables. Une opportunité de consolider l'indépendance énergétique de la France selon eux, nonobstant la production locale et durable de ces molécules spécifiques.


Les gaziers persistent et signent : avec la crise énergétique qui fait exploser les prix du gaz et de l'électricité, tout doit être fait pour développer les capacités de production d'énergie de la France, et ainsi lui garantir sa souveraineté énergétique. Ce qui passe, selon eux, par le nécessaire déploiement des gaz renouvelables, des molécules spécifiques qui présentent a fortiori l'intérêt de reposer sur une production locale et durable, et ce, dans toutes les régions.

 

 

"Au regard du développement des gaz renouvelables et du potentiel disponible sur notre territoire, le gaz vert a toute sa place dans le bâtiment et dans la stratégie zéro carbone", assure Bernard Aulagne, le président de Coénove. L'association, qui rassemble les principaux acteurs de l'efficacité énergétique dans le bâtiment, défend la complémentarité des énergies et notamment la place du gaz dans le bouquet énergétique de l'Hexagone. D'après ces professionnels, la molécule est en mesure de garantir la sécurité d'approvisionnement et la continuité d'alimentation. Flexible, elle serait donc capable de remplir des stocks que l'électricité ne pourrait atteindre.
Il vous reste 69% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp