ECONOMIE CIRCULAIRE. Tous les industriels font des efforts pour incorporer des matières recyclées dans leurs produits. PUM Plastiques (groupe Saint-Gobain) s'est engagé, devant deux secrétaires d'Etat, à tendre vers 100 % de plastiques recyclés à l'horizon de 2025.

L'entreprise PUM Plastiques a répondu à l'appel de Brune Poirson, secrétaire d'Etat à la Transition écologique et solidaire, qui avait dévoilé une feuille de route pour une économie 100 % circulaire au mois d'avril 2018. Elle s'est en effet engagée volontairement, au début du mois de juillet, à atteindre cet objectif ambitieux. L'enseigne de Saint-Gobain Distribution Bâtiment France dévoile : "(…) il était logique de faire partie des industriels, collecteurs et gestionnaires de déchets, fournisseurs de matières vierges, fabricants de produits et metteurs sur le marché qui se sont mobilisés et qui ont élaboré des engagements significatifs pour augmenter leur taux d'incorporation de matières premières issues du recyclage dans les produits".

 

Collecter davantage pour recycler plus

 

Les cibles sont de deux ordres : quantitatives avec une augmentation globale de 300.000 tonnes de plastiques collectées et 275.000 tonnes revalorisées, et qualitatives avec des engagements en matière d'écoconception, de collecte et de recyclage. PUM Plastiques explique être actif sur ces sujets depuis plusieurs années, et participer à des initiatives avec le Syndicat des tubes et raccords en PVC et Paprec Plastiques. En 2016-2017, dix bennes ont été installées dans différentes agglomérations du pays (Rennes, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Lyon, Metz, Reims, Toulouse…) pour récupérer gracieusement des éléments hors d'usage. Elles seront rejointes en 2018 par quatre autres bennes de ce type.

 

De nombreuses filières sont en train d'émerger pour améliorer le taux de réincorporation dans les produits neufs, notamment dans le secteur du bâtiment, qu'il s'agisse d'isolant laine de verre ou de polystyrène.

actionclactionfp