ECONOMIE CIRCULAIRE. Dans le cadre de l'amélioration du taux de recyclage des plastiques, Citeo, Total, Saint-Gobain et Syndifrais travailleront ensemble à créer une filière industrielle de recyclage du polystyrène en France. L'idée sera de collecter des déchets de ce matériau puis de les incorporer dans des productions neuves, notamment à destination du bâtiment.

La feuille de route sur l'économie circulaire met beaucoup de filières en mouvement pour faire émerger des solutions industrielles de collecte, tri et recyclage d'un maximum de matériaux. Divers acteurs dont Citeo, Total et Saint-Gobain s'engagent aujourd'hui à mettre sur pied une de ces filières pour le polystyrène et d'en valider en 18 mois sa faisabilité technique et économique.

 

Et c'est un gisement national de 110.000 tonnes qui est visé : celui des emballages ménagers. Les acteurs des produits laitiers notamment s'engagent, via Citeo, à développer le tri, le sur-tri et la préparation de plusieurs centaines de tonnes de polystyrène issues du programme d'extension des consignes d'emballages. Les conclusions techniques du projet serviront également à Syndifrais (Syndicat national des fabricants de produits laitiers frais) pour améliorer l'écoconception de ces emballages afin d'en faciliter la recyclabilité.

 

Des maisons isolées comme des produits frais

 

Le matériau obtenu sera préparé puis incorporé dans des unités industrielles de production de Total, situées à Carling (Moselle) ou Feluy (Belgique), aux côtés d'autres sources de déchets, notamment de la construction. Des essais industriels préliminaires d'incorporation ont déjà eu lieu chez le chimiste français qui fait savoir que le produit final répondra au même cahier des charges que celui des matières 100 % vierges. L'objectif du programme sera de valider une production à plus grande échelle. D'ici à 2019, Total prévoit de produire 4.000 tonnes de polystyrène composé d'au-moins 20 % de matière recyclée.

 

De son côté Saint-Gobain travaillera avec sa filiale Placoplatre à améliorer l'incorporation de matières recyclées. Le groupe collabore d'ailleurs avec Total depuis 2017 "pour partager sa connaissance des gisements de déchets de construction en PSE pouvant potentiellement être recyclé par cette filière, et évaluer la performance des polystyrènes recyclés destinés au marché de l'isolation". Une expertise qui permettra de valider des spécifications techniques et commerciales qui offriront de nouveaux débouchés au PSE revalorisé.

actionclactionfp