POLITIQUE. Alors que la Fnaim, réunie en congrès cette semaine, juge "irréaliste" le calendrier d'interdiction de louer les passoires énergétiques, les candidats à l'élection présidentielle, invités par l'organisation à présenter leurs propositions en matière de politique du logement, ont exposé des avis divergents sur cette question, comme sur d'autres.


Le logement sera-t-il au cœur de la campagne pour la présidence de la République de l'année prochaine ? Si le secteur l'espère, beaucoup en doutent, tant cet aspect des politiques publiques est ignoré d'habitude au moment des élections nationales. Certains des candidats déclarés se sont pourtant prêtés au jeu de venir exposer leurs idées, le 30 novembre, devant les professionnels de l'immobilier de la Fnaim, réunis pour leur congrès annuel. Si les interventions ne manquaient pas de substance, certains candidats et candidates ont déployé un véritable programme détaillé, quand d'autres se sont contentés de grands principes d'action.

 

 

La rénovation énergétique des logements au cœur des enjeux

 

Coût du logement, artificialisation, aménagement du territoire, logement social… Le sujets, variés, ont permis aux prétendants de donner à entrevoir quelles seraient les conséquences de leur présidence pour le secteur. Mais un sujet a largement pris le dessus : celui de la rénovation énergétique des logements, et en particulier des passoires thermiques, qui vont être progressivement interdites à la location.

 

De cette interdiction de louer, qui découle de la sortie progressive du statut de logement décent des logements dont le DPE (diagnostic de performance énergétique) fait ressortir une classe énergétique G (indécents dès 2025), puis F (en 2028) puis E (en 2034), Jean-Marc Torrollion, président de la Fnaim, déplorait, en ouverture du congrès, le 29 novembre, une mesure provoquant "l'obsolescence programmée d'une partie du parc". Qui plus est dans un calendrier "irréaliste", dont les Français n'ont "pas encore perçu" la brutalité.

 

 

La ministre appelle le "prochain gouvernement" à se montrer pragmatique

 

Il vous reste 72% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp