Le candidat d'Europe Ecologie-les-Verts, Yannick Jadot, a présenté, le 11 janvier, son programme pour la course à la présidentielle. Transition énergétique, mesures pour les indépendants et les PME… que propose-t-il ?

Yannick Jadot, vainqueur de la primaire d'Europe-Ecologie-Les verts, a présenté son programme pour la présidentielle, le 11 janvier 2017. Composé de 76 mesures, son projet "La France Vive" se veut "constructif et positif, bienveillant et exigeant, pragmatique et visionnaire" pour une écologie "au service de la France toute entière".

 

Energie et environnement

 

Yannick Jadot souhaite une France 100% durable. Il l'envisage "sans carbone ni nucléaire, avec 100% d'énergies renouvelables en 2050 et zéro déchet en 2030". La première mesure de son programme est de faire adopter "une loi de sortie progressive et définitive du nucléaire d'ici 2035, arrêter les premiers réacteurs dès 2017". La centrale de Fessenheim (Haut-Rhin) arrivant en tête de ses priorités. Le candidat écologiste propose ainsi de faire nommer un vice-Premier ministre au Développement durable pour garantir la prise en compte transversale des enjeux écologiques.

 

Il entend également favoriser la recherche et le développement en privilégiant les innovations qui participent à la transition énergétique. Cette dernière étant une de ses priorités, il propose d'adopter un plan d'investissement de 600 milliards d'euros par an, financé par la Banque européenne d'investissement et les banques nationales d'investissement, garanti ou racheté par la Banque centrale européenne. Ce plan d'investissement servira à la fois à la transition énergétique, au numérique, aux infrastructures de transport du quotidien et à la santé.

 

Construction

 

Yannick Jadot a annoncé la fin des "grands projets inutiles", dont celui de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, et la rénovation thermique de 750 000 logements par an d'ici la fin du quinquennat.

 

Il entend aussi faire de l'immobilier universitaire un levier de la transition écologique par le développement d'éco-campus. Il propose ainsi un "plan général de rénovation du bâti universitaire avec 70.000 rénovations et 50.000 nouvelles chambres écoconçues".

 

Emploi, entreprises, indépendants

 

Concernant l'emploi, le candidat vert veut "favoriser la réduction du temps de travail, sur la semaine ou sur plusieurs années" et "garantir à tou-te-s une protection sociale équivalente" en assurant "l'accès à la retraite, au chômage, à la formation et d'une manière générale à la protection sociale des travailleurs indépendants et des auto-entrepreneurs".

 

Yannick Jadot propose plusieurs mesures pour les PME et les artisans comme de souhaite "baser prioritairement le programme de rénovation thermique du bâti sur les PME et l'artisanat local". Il entend aussi "réserver 50% des marchés publics aux PME/PMI et aux start-ups qui emploient localement".

 

Sur la fiscalité, il souhaite une mise en place "plus juste et plus lisible" et propose notamment de "fusionner l'impôt sur le revenu avec la CSG et la rendre progressive".

actionclactionfp