ENVIRONNEMENT. La maire de Paris Anne Hidalgo déploie un vaste programme de végétalisation de la capitale. D'ici 2026, 170.000 arbres seront plantés.

Il faut encore attendre un peu plus de deux ans pour pouvoir profiter de la première forêt urbaine parisienne. C'est dans le centre de la capitale, sur la place de Catalogne, à Montparnasse, qu'elle sera créée, a fait savoir l'adjoint à la végétalisation de la mairie, Christophe Najdovski, interrogé en marge de la présentation de son Plan arbre (pour faire de Paris une "ville jardin"). "D'ici 2024, on aura la première forêt urbaine sur la place de Catalogne, entièrement minérale aujourd'hui et qui va devenir beaucoup plus végétale", a-t-il déclaré. Le début de la concertation sur ce projet doit avoir lieu "la semaine prochaine". Le quartier de Montparnasse a déjà débuté sa transformation avec la rénovation de sa gare, dont les travaux ont duré quatre ans.

 

Plusieurs projets en discussion

 

Une dizaine de sites de la ville sont encore à l'étude pour accueillir ces forêts urbaines. Deux dossiers sont cependant à un stade "plus avancé", a révélé l'entourage de l'adjoint. Il s'agit du parvis de l'Hôtel de Ville et de la place du Colonel-Fabien, à cheval entre le X et XIXème arrondissements. Ces projets s'inscrivent dans le programme de la maire de Paris, la socialiste Anne Hidalgo, qui souhaite que la ville devienne plus écologique et adopte une politique de "végétalisation massive". Réélue en juin 2020, Anne Hidalgo avait assuré que 170.000 nouvelles plantations fleuriraient d'ici 2026 sur le territoire (environ 156.000 arbres supplémentaires et 14.000 arbres abattus et replantés). L'édile a annoncé le 12 septembre qu'elle se lançait dans la course à l'Élysée pour l'élection présidentielle d'avril 2022.

 

Outre le projet de Montparnasse, 2024 pourrait également être l'année de création de la forêt du parvis de l'Hôtel de Ville. Le dossier est cependant "plus complexe" et l'adjoint a promis que le dossier "reviendra dans quelques mois". Le projet initial consistait à remettre en terre tout le premier niveau du parking souterrain mais "si on devait planter sur le parvis, là où se situe aujourd'hui le parking, on ne serait pas dans un objectif de 2024", a précisé Christophe Najdovski. La municipalité favorise les plantations en pleine terre "sur les côtés" du parvis.

actionclactionfp