SOLUTIONS. Pour enrichir la plateforme de solutions contre le dérèglement climatique AdaptaVille, un appel à candidature vient d'être lancé. Il s'adresse tout autant aux bailleurs sociaux qu'aux collectivités.

Installer des pavés drainants et évapotranspirants pour rafraîchir les usagers, délivrer des permis de végétaliser aux habitants ou encore intégrer des "espaces refuges" dans les projets d'aménagement… De nombreuses solutions existent pour adapter les villes au changement climatique. La plateforme AdaptaVille, créée en mai par l'Agence parisienne du climat, vient de lancer un premier appel à candidature pour collecter des solutions concrètes pour l'adaptation au changement climatique des villes. Le site répertorie déjà une cinquantaine de solutions mises en place par près de 13.000 acteurs, dans des villes denses comme Paris ou Nantes.

 

Les collectivités, entreprises, bailleurs sociaux, aménageurs, promoteurs, collectifs citoyens et associations qui ont développé une solution visant à lutter contre les aléas climatiques et leurs conséquences sur le territoire peuvent candidater jusqu'au 28 octobre prochain. Les enjeux peuvent être de tout ordre : canicule, inondation, risques sanitaires ou encore tensions sur les ressources en eau. Sur le site, les explications de ces solutions sont simples et concrètes, en apportant des retours d'expérience.

 

Une démarche low-tech recherchée

 

Les solutions doivent répondre à plusieurs critères. Elles doivent être adaptées à la ville dense, contribuer à la lutte contre les aléas climatiques et leurs conséquences sur le territoire, être réplicables, être déployées ou expérimentées, avoir fait leurs preuves ou être en cours d'évaluation (retours terrain, données techniques), avoir un point de contact actif et enfin afficher leur coût.

 

"Nous recherchons notamment à identifier des solutions de type ombrières, des opérations de réhabilitation qui ont contribué à améliorer le confort d'été dans les bâtiments [telles que] l'isolation avec matériaux biosourcés, la ventilation passive, la pose de volets, la végétalisation des cours d'immeuble", détaille AdaptaVille, dans un communiqué. "Une attention particulière sera portée aux solutions fondées sur la nature, aux solutions développées dans le cadre d'une démarche low-tech respectant les principes de sobriété et d'éco-conception." Les intéressés peuvent postuler directement sur le site de la plateforme. "Les porteurs de solution [dont le projet a été sélectionné] rejoindront le réseau AdaptaVille avec la possibilité de participer aux événements de la communauté et une mise en avant dans les communications", ajoute la plateforme.

actionclactionfp