GÉNIE CIVIL. Il n'y a pas que la Nouvelle Route du Littoral à la Réunion : pour moderniser son réseau routier, l'île a également lancé le chantier du nouveau pont sur la rivière des Galets. Des travaux difficiles en raison des pluies abondantes dans la région, comme nous l'explique Thomas Kavaj, chef de service à la direction régionale des routes.

Il y a eu la route des Tamarins, puis la Nouvelle route du Littoral. Entre les deux, il y aura le pont de la rivière des Galets. Les infrastructures routières de l'île de la Réunion évoluent en permanence, selon une impérieuse nécessité. Face à la topographie tourmentée et au manque de transports en commun, voitures individuelles et camions de marchandises sont obligés de circuler sur des axes souvent engorgés. Et le franchissement de la rivière des Galets constitue jusqu'à présent un goulet d'étranglement qu'un nouvel ouvrage doit venir effacer.

 

Thomas Kavaj, chef de service à la direction régionale des routes, nous explique : "Le pont vient en remplacement de deux ouvrages trop vieux, non résistants aux crues à cause de fondations trop superficielles et limités aux véhicules de moins de 19 tonnes". En effet, deux ponts enjambent la rivière, un dans chaque sens de circulation, entre les communes de Saint-Paul et du Port. L'un, en métal, date de 1939 tandis que le second, en béton, a déjà plus de 40 ans. "Le nouveau sera sécurisé et pourra accueillir tous les modes de transport, y compris doux", précise le responsable de l'opération. Confié au groupement piloté par Demathieu Bard (et comprenant GTOI-Colas, Soletanche Bachy et Matière), le projet prévoit la construction, entre les deux ponts existants, d'un ouvrage de 430 mètres de long et 33 mètres de large, supportant deux fois 3 voies, plus une piste cyclable et des trottoirs. Le double tablier sera métallique tandis que les appuis en béton armé (piles et culées) seront coulés sur place.

 

Découvrez les spécificités du futur pont en images dans les pages suivantes

actionclactionfp