La forme particulière de la structure colle parfaitement avec le nom donné au pavillon par Sergei Tchoban, "Planète Russie". Sergei Tchoban a souhaité refléter le multiculturalisme et la diversité de son pays à travers une énorme boule de tuyaux colorés. Ces lignes représentent le dynamisme des villes du monde en pleine nuit. Le style a été emprunté à de grands architectes russes avant-gardistes, tels que le constructiviste Iakov Tchernikhov. L'architecte utilise en effet l'idée d'user de façon libre des lignes pour générer de nouvelles formes. Les couleurs sont inspirées des œuvres du peintre abstrait Kazimir Malevich, inventeur du courant artistique "suprématisme".

 

"Les façades composées de tuyaux filiformes entrelacés de différentes couleurs expriment les idées de mouvement, de développement de connaissances, d'orientation vers l'avenir ainsi que la coexistence harmonieuse d'énergies et de phénomènes de natures diverses", décrypte l'agence Speech, dans un communiqué.

 

Ces "lignes" colorées en six teintes sont faites à partir de tubes en aluminium de huit centimètres de diamètre. Ces tubes, d'une longueur totale de 46 kilomètres, sont ensuite pliés à différents angles et tressés pour créer le volume du pavillon. Un équipement a été spécialement conçu pour fabriquer et plier à l'angle défini les tubes. Ceux-ci ont par la suite été recouverts d'une composition polymère colorée qui protège l'aluminium du soleil, un élément essentiel dans une région autrefois désertique.

actioncl