STRATÉGIE. Réflexions autour d'une filiale chargée des mobilités et parkings, d'une foncière commerciale, reprise en maîtrise d'ouvrage directe d'un projet de bureaux abandonné par Kaufman & Broad, mise à jour des bilans prévisionnels des Zac… le dernier conseil d'administration de Paris-Saclay a été riche en décisions structurantes pour l'avenir du secteur, qui continue son développement.


C'est l'heure du bilan d'été pour l'Etablissement public d'aménagement Paris-Saclay. Son conseil d'administration du 2 juillet a été l'occasion d'acter plusieurs nouvelles orientations stratégiques, autant que des décisions ponctuelles de réaction à la crise. Les orientations générales de l'Établissement présentées dans le plan pluriannuel d'aménagement ont été validées. Celui-ci marque des efforts de maîtrise des bilans financiers et d'optimisation des recettes et une trajectoire financière présentant une marge de long terme stable à -30,3 millions d'euros ("une donnée théorique à examiner avec prudence dans l'attente de l'élaboration de scénarios programmatiques et financiers pour chacune des opérations", précise l'EPA).

 

Les dépenses de l'établissement se structurent essentiellement en dépenses de viabilisation des volumes vendus, d'aménagement d'espaces publics et d'équipements publics et de coûts de structure. Les grands équilibres financiers reposent sur des acquisitions foncières nécessaires pour sécuriser des développements urbains à venir et pour anticiper la valorisation foncière qui résultera des opérations futures, et un pic de recettes attendu pour les années 2025-2026.

 

Kaufman & Broad abandonne un projet de bureaux

Il vous reste 82% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles Batiactu+
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp