IMMOBILIER. Inscrit dans la ZAC EuroRennes, à deux pas de la nouvelle gare, l'îlot Beaumont est un projet d'initiative privée à vocation mixte. Il vient d'être confié à l'atelier néerlandais Kempe Thill associé pour l'occasion aux rennais d'Atelier 56S. Zoom.

Le jury de consultation de l'opération d'aménagement sur l'îlot Beaumont à Rennes (Ille-et-Vilaine) a retenu le projet de l'agence Kempe Thill (Rotterdam) associée à l'Atelier 56S (Renne) et Dots Paysagiste (Paris). L'opération d'urbanisme initiée par Espaces Ferroviaires (filiale de la SNCF) porte sur un ensemble de 25.000 m² de surfaces plancher, au cœur de la ZAC EuroRennes, non loin de la gare.

 

L'îlot est défini comme "un secteur vitrine" caractérisé par une programmation hybride bureaux (12.000 m²), logements (240 unités en locatif social, accession ou résidence gérée), commerces (1.000 m²) et services. La ville de Rennes explique que le projet devra répondre à trois problématiques différentes : un rez-de-chaussée vivant et convivial où les usagers des trois bâtiments et les autres habitants du quartier se rencontreraient, une haute densité programmatique et volumétrique tout en ménageant "une qualité spatiale forte, une porosité urbaine, un ensoleillement maximal, et enfin, des vues vers la ville". Enfin, troisième enjeu, apporter une identité forte aux édifices dans ce nouveau quartier "aux attentes urbanistiques marquées".

 

Du rationalisme inspiré ?

 

La réponse apportée par Kempe Thill et Atelier 56S a convaincu les décideurs, qui expliquent : "Il a été recherché une rationalité structurelle permettant d'intégrer un maximum de vitrages servant à refléter le contexte urbain". Un choix inspiré par George Maillols, architecte rennais du 20e siècle, inspiré par le Bauhaus et Le Corbusier et auteur de nombreux bâtiments de la ville dans un style qualifié de "rationalisme poétique", à l'image de la tour d'habitation Les Horizons, habillée en 1970 d'éléments en béton préfabriqué blanc "avec un langage formel inspiré, loin de la monotonie des grands ensembles". Pour permettre la volumétrie souhaitée et répondre aux impératifs économiques, l'agence Kempe Thill et Legendre Immobilier ont convenu de rythmer les façades par des retraits de 15 cm à chaque niveau.

 

Découvrez la suite du projet en page 2

actionclactionfp