PATRIMOINE. L'Hôtel des postes Colbert de la cité phocéenne a fait l'objet d'une réhabilitation "en profondeur", la structure originelle ayant été conservée le temps de la remettre aux normes. Un chantier qui se distingue par de nombreuses dispositions prises pour réduire l'impact environnemental, comme la nomination d'un "référent environnement".

Concilier rénovation et impact environnemental : tel a été l'objectif du chantier de réhabilitation "en profondeur" de l'Hôtel des postes Colbert à Marseille, mené par l'entreprise Travaux du Midi-Provence, rattachée à Vinci Construction. L'ensemble des intervenants se sont effectivement engagés à améliorer le bilan carbone de l'opération, qui a permis de conserver la structure originelle du bâtiment tout en faisant la part belle à l'économie circulaire et à la protection de l'environnement.

 

Le squelette d'origine a donc été préservé : une fois débarrassé de l'amiante et du plomb, c'est un bâtiment "sain" qui s'est dévoilé, intégrant les normes de construction modernes en matière de sécurité, d'accessibilité et de performance énergétique. Ceci dit, les héritages du XIXe siècle ont été précieusement sauvegardés, à l'instar des ferronneries, des carreaux de ciment du sol, du marbre des escaliers, de la brique en terre cuite des murs, sans oublier les escaliers en colimaçon.

 

Découvrez cette réalisation en images dans les pages suivantes.

actionclactionfp