La caisse nationale du réseau des Urssaf vient de dénombrer 154.900 auto-entrepreneurs enregistrés en plus en février dernier par rapport à la fin d'année 2012. Ils sont, au total, 974.000 auto-entrepreneurs administrativement actifs. Précisions.

D'après l'Acoss*, la caisse nationale du réseau des Urssaf, le nombre d'auto-entrepreneurs immatriculés à la fin février 2014 s'établit à 974.000, soit une hausse de 15 % par rapport à fin d'année 2012. Ainsi, le nombre d'auto-entrepreneurs a augmenté de 154.900 en un peu plus d'un an. Toutefois, l'Acoss souligne dans un communiqué daté du 18 avril que les chiffres "devront être réappréciés dans les prochains mois" en fonction des affiliations et des radiations rétroactives."

 

Pour autant, le nombre mensuel des immatriculations enregistrées se stabilise, affirme l'Acoss, d'après son bilan des auto-entrepreneurs à fin février 2014. Au quatrième trimestre 2013, 71.900 affiliations ont, en effet, été enregistrées, à comparer à 74.000, un an auparavant. En supposant un flux de retardataires identique à celui constaté au trimestre précédent, "l'écart entre ces deux niveaux est très faible", souligne l'Acoss.

 

Un rythme des radiations plus modéré en 2013
Et de poursuivre : "Après un nombre particulièrement important de cessations d'activité fin 2012, le rythme des radiations en 2013 devient plus modéré. En moyenne, 60.000 radiations avaient été enregistrées en 2012." Ces dernières proviennent principalement de la mise en œuvre des dispositions réglementaires prévoyant une radiation automatique après 8 trimestres consécutifs sans chiffre d'affaires, rappelle le réseau des Urssaf.

 

Par ailleurs, quelques-unes de ces radiations sont issues de transitions vers le régime des travailleurs indépendants, dits "classiques."

 

Autres chiffres à retenir ? 53 % des auto-entrepreneurs inscrits, soit 485.200, ont déclaré un chiffre d'affaires positif au quatrième trimestre 2013, stable par rapport à l'année précédente, pour un chiffre d'affaires total de 1,6 milliard d'euros, en hausse de 2,7%. "Son évolution est liée à celle du nombre d'auto-entrepreneurs économiquement actifs (+8,1%), ajoute l'Acoss. Compte tenu des déclarations retardataires, le montant de chiffre d'affaires et le nombre d'économiquement actifs pourront être réévalués d'environ 6 à 9% lors du prochain bilan." Par contre, le chiffre d'affaires moyen recule par rapport à cette même période (-3,5%), observe également la note publiée par l'Acoss.

 

28.400 auto-entrepreneurs dégagent un chiffre d'affaires supérieur à 10.000 euros
Et d'ailleurs, seulement 6,1%, soit environ 56.000 auto-entrepreneurs, ont enregistré un chiffre d'affaires supérieur à 7.500 euros pour le quatrième trimestre 2013. Parmi eux, également, 28.400 ont dégagé un chiffre d'affaires supérieur à 10.000 euros.

 

"Parmi ces 28.400 cotisants, les principales activités exercées sont la construction, le commerce, et, dans une moindre mesure, les activités juridiques, de conseil et d'ingénierie", précise le communiqué. Enfin, parmi les auto-entrepreneurs, soit un cinquième d'entre eux (22,2%) ont dégagé un chiffre d'affaires trimestriel de moins de 1.500 euros.

 

Pour rappel : le Sénat a adopté le 17 avril dernier le projet de loi Pinel qui crée un régime unique de la micro-entreprise afin d'encourager le développement de ces petites entreprises.

 

*L'Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss) est la caisse nationale des Urssaf.

actionclactionfp