Côté chantier, ici "on a vraiment une liaison sur huit niveaux sur chaque étage, et on retrouve beaucoup de reprise en sous-œuvre et soutènement." Et d'ajouter : "La particularité ? Cette façade historique avec l'introduction d'un béton isolant nous a permis de supprimer les rupteurs de ponts thermiques qui sont des éléments complexes à mettre à œuvre et par ailleurs nous apprécions de retrouver une toiture historique en ardoise. Le cadran de l'horloge historique est restauré et mis en place. Et comme le site était étriqué, il ne fallait pas perdre un m². Le rendement de la surface était fondamental."

 

Découvrez dès la page 3, la suite de l'article

actioncl