DIAPORAMA. La ville de Strasbourg, où la pratique du vélo est adoptée depuis vingt-cinq ans à l'image de ses consœurs allemandes, Fribourg ou Karlsruhe, se lance cet été dans de nouveaux aménagements en faveur des cyclistes, parmi lesquels un périphérique avec des portes et des connexions identifiées y est complètement dédié. Une grande première en France. Explications avec Alain Jund, adjoint au maire de Strasbourg en charge de l'Urbanisme et du Vélo.

L'agglomération de Strasbourg, première en France pour sa politique en faveur des cyclistes, qui compte notamment 560 km d'aménagements cyclables poursuit son échappée : "Notre réseau continue de s'accroître en moyenne d'environ 10 km par an, nous explique Alain Jund (Europe Ecologie-Les Verts) adjoint au maire de Strasbourg en charge de l'Urbanisme et du Vélo. Depuis, l'implantation du tramway dans la ville en 1989 et les premières lignes en 1994, notre politique de transports actifs se développe. Pour preuve, une nouvelle ligne, décidée au cours du dernier conseil communautaire début juillet verra le jour en 2016-2017. En parallèle, le réseau cyclable est majeur à Strasbourg et va se renforcer dans les années à venir."

 

Vélostras, un projet d'envergure
Trois rocades, neuf radiales, soit 130 km de pistes cyclables sécurisées : " C'est le réseau Vélostras que nous allons déployer d'ici à 2020", détaille Alain Jund. L'objectif ? " C'est d'encourager les Strasbourgeois à opter pour le vélo sur des trajets longs, en leur garantissant une vitesse de croisière d'au moins 20 km/h. Et, pour cela, redonner la place du vélo dans la ville, créer de nouveau du relationnel entre les habitants, c'est plus facile à vélo. Les échanges se font plus facilement ! "

 

Le projet Vélostras, qui englobe 28 communes de la Communauté urbaine de Strasbourg soit 482.000 habitants, représente surtout trois "périphériques". Le plus restreint concerne "l'ellipse", qui contourne la Grande-Ile, c'est-à-dire le cœur historique de la cité alsacienne. Ensuite, la "petite rocade", contourne les quartiers limitrophes alors que la "grande rocade" tutoie les communes de la première couronne.

 

Par ailleurs, neuf "radiales" croiseront les deux rocades pour rejoindre les quais. " En effet, l'une d'elles franchit le Rhin, pour aboutir à la ville allemande de Kehl que doit aussi rejoindre d'ici à 2015 le tramway strasbourgeois et, à long terme le réseau cyclable allemand", complète l'adjoint au maire écologiste. En attendant, pour cette année, c'est la "petite rocade", soit 12,5 km d'itinéraire, qui est en train être achevée.

 

Alain JUND maire adjoint à Strasbourg
Alain Jund, maire adjoint de la ville de Strasbourg en charge de l'Urbanisme et du vélo. © Communauté urbaine de Strasbourg (CUS)
Attendre une part modale de 16 % d'ici à 2025
Il s'agira d'après l'élu d'un réseau prioritaire qui permettra aux cyclistes d'assurer une vitesse garantie. "Les pistes dotées d'une signalétique spécifique seront prévues assez larges, alors que les carrefours seront aménagés pour assurer la plus grande sécurité", poursuit Alain Jund. Un système d'éclairage par détection devrait également voir le jour. L'objectif sera de réduire les temps d'attente aux intersections, et limiter les zones de conflit, notamment avec les piétons. La piétonnisation des rues dans le centre-ville fait également partie de notre nouvelle politique."

 

Dernière nouveauté, la Communauté urbaine de Strasbourg (CUS) a voté la semaine dernière la réalisation d'une passerelle de 8 millions d'euros consacrée seulement aux piétons, située à proximité de Schiltigheim, une commune du Nord de la ville.

 

"L'accessibilité de l'E3/Mittelfeld va ainsi s'améliorer pour les piétons et les cyclistes en provenance du centre de Schiltigheim, cette passerelle réservée aux deux-roues et aux piétons sera édifiée parallèlement au pont actuel, étroit et dangereux", signale le maire adjoint. Les travaux commenceront en février prochain alors que la livraison est prévue à la fin 2014.

 

 

Découvrez la suite de l'article dédié aux transports doux de Strasbourg en page 2.

actionclactionfp