CONGRÈS HLM. La "participation" de 300 millions d'euros demandée par l'Etat à Action Logement pour alimenter le Fnap passe mal. Bruno Arcadipane, le président de l'organisme paritaire, a eu l'occasion de le dire au ministre Olivier Klein, lors du Congrès de l'USH.


"Une entaille majeure à la confiance mutuelle". C'est ainsi que de Bruno Arcadipane a qualifié le projet de loi de finances (PLF) pour 2023, présenté fin septembre. Le groupe collecteur de la Peec (participation des employeurs à l'effort de construction, ex-1% logement), qui "s'est hissé, ces dernières années, au premier rang de la production de logements sociaux", se voit en effet une nouvelle fois "ponctionné" de 300 millions d'euros dans le document présenté en conseil des ministres.

 

Il vous reste 81% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp