Utilisée en phase gros-œuvre et par certains sous-traitants, cette armoire numérique permet de présenter les cycles en 3D pour mieux faire comprendre l'ouvrage à construire aux compagnons. Ces derniers visualisent ainsi précisément leurs tâches pour la journée et peuvent zoomer à grande échelle sur les plans pour en saisir tous les détails. La K BIM donne accès aux informations (volume de béton, hauteur de coulage, mode opératoire, positionnement des sabots des consoles...) ; permet de faire la formation aux modes opératoires directement sur site ; sert d'appui au quart d'heure sécurité en début de journée. Ces usages du BIM sur le plancher de production permettent aussi d'améliorer l'autonomie des équipes et les valorisent. Une prouesse technique qui facilite sans aucun doute la réalisation du BIM.

actioncl