"Ici sur Longchamp, tout est délicat, car nous sommes sur un site protégé, nous explique, François Moussion, directeur de projet chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France. Nous avons même dû installer une bâche durant six mois pour préserver la pelouse sur une partie de la piste hippique de 2.750 mètres des poussières issues des travaux de démolition mais aussi les arbres environnants. De plus, nous devons être attentifs à la circulation des cyclistes très nombreux au bois de Boulogne hier comme été." A noter aussi qu'il leur a été interdit d'élaguer un platane pour installer les trois niveaux de ses installations de chantier.

actioncl