RETOUR D'EXPERIENCE. Le programme alsacien Je Rénove BBC comporte un volet socio-économique important. Il porte notamment sur le coût des rénovations énergétiques et sur la rentabilité de telles opérations. Décryptage.

Les opérations de rénovation thermique des maisons individuelles du programme Je Rénove BBC (JRBBC) ont mené à une spectaculaire amélioration des performances énergétiques des logis alsaciens. De nombreuses études ont porté sur les interventions réalisées sur l'enveloppe ou sur les systèmes de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire. L'impact carbone des chantiers a également été scruté. Mais un autre paramètre apparaît crucial pour massifier le nombre de rénovations sur tout le territoire : leur prix et le temps qu'il faudra pour rembourser l'investissement consenti au seul rythme des économies d'énergies enregistrées. Les animateurs du programme ont donc consacré tout un rapport à cet aspect financier afin de déterminer, dans un premier temps, quel était le budget alloué aux travaux, puis, dans un second temps, à la rentabilité de ces rénovations. Batiactu détaille ces résultats.

 

Première indication, le coût d'investissement global comprend le coût de rénovation de l'enveloppe (murs, planchers, toiture, menuiseries), le coût du remplacement des systèmes de ventilation-chauffage et enfin, le coût de la maîtrise d'œuvre (hors coût d'accompagnement à l'étanchéité à l'air). Les chiffres présentés ici portent sur les montants hors taxes, et sont issus de factures certifiées acquittées, sur un panel de 120 opérations. Il apparaît que le coût moyen d'un chantier est de 68.100 € HT, soit environ 465 €/m² de surface habitable dans le logement. Cependant, les variations sont grandes d'une maison à l'autre et cette valeur est entachée d'un écart-type important de +/- 31.200 € (soit +/- 316 €/m²). Selon les solutions choisies, les entreprises retenues et les problématiques rencontrées, la facture peut donc passer de 13.139 € (pour le chantier le moins cher) à 207.804 € (pour le plus onéreux). Mais ce ne sont là que les deux valeurs extrêmes, statistiquement peu représentatives.

 

Sur ce coût global de 68.100 €, la rénovation de l'enveloppe représente à elle seule 48.600 €, soit 71 % du montant. La part moyenne du changement des systèmes de chauffage-ventilation s'établit à 10.800 € (soit 16 %) tandis que celle de la maîtrise d'œuvre se fixe aux alentours de 8.700 € (13 %). En analysant plus en détail ces trois lots, il est possible d'obtenir une répartition plus fine. Les auteurs de l'étude annoncent : "Sur le panel considéré, les coûts des travaux sur les différents lots de l'enveloppe sont très dispersés, comme en témoignent les coefficients de variation qui dépassent tous 80 %". Cependant, il ressort que l'isolation des murs extérieurs reste la partie des travaux la plus chère de toute. Elle représente environ 40 % des coûts de rénovation de l'enveloppe, loin devant l'isolation des toitures (28 %), le remplacement des menuiseries (26 %) et l'isolation du plancher bas (5 %).

Découvrez la suite des conclusions du programme JRBBC sur la rentabilité des travaux de rénovation en page 2

actionclactionfp