TRANSPORTS. Selon le ministre des Transports, "l'ambition" reste toujours une mise en service du premier tronçon de la ligne 16 du futur réseau de métro francilien avant le lancement des Jeux Olympiques de Paris 2024.

Et si finalement le super métro arrivait bien au nord de Paris à l'heure pour les Jeux Olympiques de 2024 ? C'est en tout cas ce qu'espère toujours le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

 

En effet, dans une interview au Parisien publiée ce 12 janvier 2021, il déclare : "sur la ligne 16, nous sommes justement en train de travailler à des scénarios alternatifs pour que le premier tronçon, entre Saint-Denis - Pleyel et Le Bourget RER, soit bien ouvert avant les JO de 2024". Rien n'est encore certain cependant, "la faisabilité ne sera confirmée qu'une fois que les tunneliers auront suffisamment avancé au printemps".

 

Seul le report de la ligne 17 est confirmé cette fois

 

Le calendrier était dès le début contraint pour cette section, hors covid et les retards qui en découlent. Et le ministre délégué aux Transports avait reconnu en juin 2020 que l'objectif d'une ouverture des lignes 16 et 17 pour les Jeux Olympiques s'était éloigné à cause de la pandémie. Il confirmait alors que la desserte des sites au nord de Paris, autour de Saint-Denis, ne serait "possible qu'avec la ligne 14, dont l'extension est actuellement en cours". Jean-Baptiste Djebbari, cette fois, ne reconnaît avoir annoncé que "le report après les JO de la ligne 17 au Bourget Aéroport".

 

Un peu plus haut sur cette même ligne 17, le ministre a été interrogé sur la pertinence de la construction d'une gare dans le Triangle de Gonesse, alors que le projet Europacity a été abandonné. Selon lui, "il faudra qu'il y ait dans les prochains mois un nouveau plan de développement lié à ce projet de connectivité du territoire par les transports en commun".

 

Quoiqu'il en soit, le projet du Grand Paris Express avance plutôt bien. A ce jour, 40km sur les 200 de ce futur réseau ont été creusés. Et 20 milliards d'euros sur les 35,6 milliards évalués ont été engagés, compte Jean-Baptiste Djebbari.

Retrouvez le calendrier de mise en service des transports franciliens d'ici à 2030 dans notre infographie.

Le CDG Express : un projet "incontournable"

 

Alors qu'un recours bloque actuellement plusieurs de ses chantiers, le projet de CDG Express, qui permettra de relier l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle à la gare de l'Est, continue d'avoir le soutien infaillible du gouvernement.

 

"Ce projet est totalement incontournable, a affirmé le ministre Jean-Baptiste Djebbari dans les colonnes du Parisien. Il permet à la fois de renforcer l'attractivité économique de la région capitale et de reporter des voyageurs de la voiture vers le mode ferroviaire. Nous avons décidé de faire appel de la décision du tribunal devant la cour administrative d'appel, pour réaffirmer son intérêt public majeur."

 

Dans le même temps, il assure que le Gouvernement se mobilise "pour que les chantiers reprennent, notamment ceux liés à la régénération du RER B". Car environ 540 millions d'euros dans le cadre de ce projet (estimé initialement à 1,8 milliard d'euros) doivent être consacrés à des travaux sur le RER B. Le recours et la suspension des travaux décalent d'ailleurs d'autant ce chantier, qui doit promet de désengorger considérablement la branche nord saturée de cette ligne.

actionclactionfp