INFOGRAPHIE. Vinci, Bouygues et Eiffage ont connu un premier semestre 2022 très encourageant, en dépit du contexte mondial particulièrement chahuté durant cette même période. Leurs résultats démontrent une bonne dynamique de leurs différentes activités, bien qu'ils intègrent une part d'inflation non négligeable. Retour sur les principaux éléments à retenir des six premiers mois de l'année des trois majors, dans notre tableau de bord.


Guerre en Ukraine, crise énergétique, inflation galopante… Le premier semestre 2022 a été marqué par d'importants bouleversements. Malgré ce contexte, les majors françaises du BTP ont plutôt bien résisté.

 

 

C'est surtout le cas à l'international, qui tire clairement la croissance des trois groupes. La part de l'activité hors de France progresse ainsi pour chacune d'entre elles : +7,5points sur un an chez Vinci (où l'international dépasse pour la première fois le marché domestique), +2,7points chez Bouygues et presque +3% du côté d'Eiffage.
Il vous reste 43% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp