Enfin, les membres du jury ont décerné un prix pour la construction de l'Institut Issan Fares à Beyrouth, réalisé par l'architecte américo-libanaise Zaha Hadid. Pour ce bâtiment du campus de l'université américaine de Beyrouth, l'architecte a pris en compte la situation et le contexte du site sur lequel il se trouve. Pour s'y adapter, elle a considérablement réduit l'empreinte au sol du bâtiment, en plaçant une grande partie de la structure en porte-à-faux au-dessus de la cour d'entrée. Ainsi, le paysage est préservé, en particulier tous les vieux arbres.

actioncl