INDUSTRIE. À la suite de la dernière réunion de son bureau exécutif, le Comité stratégique de la filière des industries de la construction exhorte les pouvoirs publics à passer la surmultipliée pour les chantiers de rénovation globale. La décarbonation des processus de production ainsi que le renforcement de l'économie circulaire font aussi partie de la feuille de route.


Pendant que la COP27 (Conférence des parties des Nations-Unies sur le changement climatique) se tenait fin novembre à Charm-el-Cheikh, en Égypte, le bureau exécutif du Comité stratégique de la filière des industries de construction (CSF IPC) se réunissait à Strasbourg pour faire le point sur sa feuille de route en matière de décarbonation et de rénovation performante des bâtiments.

 

 

Dans un contexte de crise économique et énergétique très tendu, l'instance a rappelé ses trois priorités pour les années 2023 et 2024.
Il vous reste 74% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp