SANTÉ. Peu de changements dans le dernier protocole sanitaire du ministère du Travail sont à noter. Le respect de la distanciation physique et le port du masque doivent en revanche être renforcés en entreprise.

Les nouvelles mesures sanitaires à appliquer au travail viennent d'être publiées par le ministère du Travail. Face à une flambée des cas de Covid-19 qui provoque une cinquième vague épidémique, le gouvernement a mis à jour son protocole sanitaire destiné au secteur privé. En effet, la France a enregistré 47.000 contaminations ces dernières 24 heures, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran. Si le gouvernement affirme que le télétravail permet de limiter les interactions sociales aux abords des lieux de travail et sur les trajets domicile travail, il écarte, pour l'instant, un retour massif du télétravail. Ce sont aux sociétés de définir elles-mêmes les modalités de recours du travail à domicile.

 

Le gouvernement préconise cependant le respect et le renforcement des gestes barrières en entreprise. Il exige par ailleurs des employeurs qu'elles mettent en œuvre des mesures de prévention afin de supprimer tout risque de contamination. Cela passe, par exemple, par la mise en place, à l'intérieur du bâtiment, d'un sens unique de circulation avec marquage lisible au sol pour éviter que les salariés se croisent.

 

Le port du masque nécessaire en extérieur lors de regroupements

 

En somme, ce nouveau protocole n'apporte pas de changements majeurs. Il insiste plutôt sur le port du masque systématique, sauf lorsqu'un salarié est seul dans son bureau. Il rappelle qu'il est important d'aérer les pièces au moins cinq minutes toutes les heures et lors de moments "de convivialité". "Il ne faut pas utiliser de ventilateur si le flux d'air est dirigé vers les personnes", précise le protocole. Les réunions devraient en priorité être organisées en visio ou en audioconférence, conseille le ministère. "Pour les travailleurs en extérieur, le port du masque est nécessaire en cas de regroupement ou d'incapacité de respecter la distance de deux mètres entre personnes."

 

Les entreprises sont également appelées à faire respecter une distance de deux mètres entre chaque personne à table, lors des moments de restauration. Cela ne s'applique pas si la société a installé une paroi fixe ou amovible pour séparer physiquement les salariés. En cas d'un enfant malade, l'un des parents pourra percevoir des indemnités journalières de l'Assurance maladie, avait précisé récemment la ministre du Travail, ajoutant que cela n'est pas du chômage partiel.

actionclactionfp