LOGEMENT. Pour lutter contre les loyers impayés, le dispositif Visale vient d'être étendu à tous les salariés gagnant moins de 1.500 euros nets par mois. Cette caution, garantie par l'Etat, peut prendre en charge jusqu'à 36 mois de loyer impayé.

Cela concerne environ 6 millions de personnes en France. Action Logement a permis le 4 juin l'extension du dispositif Visale à tous les salariés, du secteur privé et agricole, dont le salaire est inférieur à 1.500 euros nets par mois. Cette mesure avait été annoncée le 15 février, lors de la signature d'un avenant avec les ministères du Logement et du Budget.

 

"Les partenaires sociaux d'Action Logement souhaitent ainsi favoriser l'accès à un logement locatif du secteur privé, en particulier dans les zones tendues, près des bassins d'emploi", avance Action Logement, dans un communiqué. "L'objectif est d'amplifier l'accompagnement des salariés à revenus modestes dans leur accès au logement du secteur locatif privé."

 

450.000 foyers déjà bénéficiaires

 

Ce dispositif 100% numérique était jusqu'à alors réservé uniquement aux salariés de moins de 30 ans ou aux salariés, sans limite d'âge, en CDD ou en mobilité professionnelle. Action Logement se porte garant pour le locataire et se charge de payer les loyers au propriétaire en cas d'impayés, jusqu'à 36 mois maximum. Les dégradations locatives, jusqu'à deux mois de loyer, sont également couvertes. Le remboursement doit ensuite se faire auprès d'Action Logement.

 

Pour l'organisme géré par le patronat et les syndicats, cette mesure permet "d'accompagner les mobilités professionnelles ou résidentielles des ménages qui peinent à entrer dans les critères de sélection des bailleurs privés".

 

450.000 ménages ont pu bénéficier de cette caution depuis son lancement en 2016. "95% des bailleurs qui y ont eu recours se déclarent satisfaits", et "79% des contrats de location conclus avec Visale ne l'auraient pas été sans l'intervention de cette garantie", communique Action Logement.

actionclactionfp