ÉNERGIES RENOUVELABLES. L'électricien national, par le biais de sa filiale EDF Renouvelables, a annoncé ce 3 février le lancement de la construction d'une centrale photovoltaïque flottante, basée sur la retenue d'eau de l'usine hydroélectrique de Lazer, dans les Hautes-Alpes. Une installation qui n'est toutefois pas la première de ce type dans l'Hexagone.

C'est une première pour EDF en France : ce 3 février 2021, l'énergéticien national, par le biais de sa filiale EDF Renouvelables, a annoncé le lancement de la construction d'une centrale photovoltaïque flottante sur la retenue d'eau d'un site d'hydroélectricité dans les Hautes-Alpes, aboutissement d'un projet initié en 2017. "Située sur la retenue d'eau de l'usine hydroélectrique de Lazer, la centrale solaire flottante s'étendra sur une surface de 24,5 hectares, couvrant environ les deux tiers de la surface de la retenue d'eau, pour une capacité de production de 20 MW", a détaillé dans un communiqué EDF Renouvelables, qui assure que ce projet contribuera à atteindre les objectifs que la France s'est fixée dans le domaine du photovoltaïque. De manière plus "corporate", la future centrale s'inscrit aussi dans le Plan solaire du groupe EDF, qui ambitionne de détenir 35% de parts de marché sur ce segment d'ici 2035.

 

Une production équivalente à celle de l'usine hydroélectrique

 

"À sa mise en service prévue au printemps 2022, elle produira l'équivalent de la consommation électrique annuelle de 12.500 habitants, s'ajoutant ainsi à la production de l'usine hydroélectrique qui est sensiblement la même", poursuit EDF Renouvelables. Le chantier a démarré cette semaine par la réalisation des études géotechniques visant à sonder le fond de la retenue. La prochaine étape, prévue pour le printemps, consistera à mettre en place les ancrages nécessaires à l'installation des panneaux flottants. S'ensuivra la pose des flotteurs et des panneaux photovoltaïques eux-mêmes. Au total, les travaux devraient s'étaler sur 13 mois et mobiliser une quarantaine de personnes.

 

"Grâce à cette technologie innovante, la même retenue d'eau produira de l'hydroélectricité et de l'électricité solaire : conjuguer ces deux énergies renouvelables constitue un atout supplémentaire pour contribuer aux objectifs de développement des énergies renouvelables fixés par le Gouvernement", s'est réjoui Nicolas Couderc, le directeur France d'EDF Renouvelables. Mais, comme le note l'AFP, s'il s'agit d'une première pour l'électricien tricolore sur le sol national, ce n'en est pas une pour l'Hexagone : la société Akuo Energy exploite en effet une autre centrale solaire flottante sur le bassin d'une ancienne carrière, sur le territoire de Piolenc, dans le Vaucluse. L'installation a démarré sa production en 2019 et développe une puissance de 17 MW.

actionclactionfp