MÉTIERS. En dévoilant son engagement de développement de l'emploi et des compétences pour ses métiers, la filière électrique espère créer plus de 200.000 postes supplémentaires grâce à la Programmation pluriannuelle de l'énergie. Détails.


Et si la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) permettait bel et bien à la filière électrique, ou du moins à ses métiers, de passer à la vitesse supérieure ? C'est ce qu'affirme le secteur en dévoilant son Engagement de développement de l'emploi et des compétences (Edec), résultat d'un travail collégial de l'ensemble des organisations professionnelles de la filière électrique, c'est-à-dire la FFIE (Fédération française des intégrateurs électriciens), la Fieec (Fédération des industries électriques, électroniques et de communication), les Ignés (Industries du génie numérique, énergétique et sécuritaire), Industries Méditerranée, le Gimélec (Groupement des entreprises de la filière électronumérique française), le Serce (Syndicat des entreprises de la transition énergétique et du numérique), Think Smart Grids et l'UFE (Union française de l'électricité). Un document qui s'inscrit dans le cadre de la loi de 2015 sur la croissance verte et dans celui du volet emploi de la PPE, sachant que ses conclusions alimenteront la réflexion du Conseil national de l'industrie et de ses Comités stratégiques de filière. Ce contrat de partenariat signé entre les acteurs de la filière électrique et les territoires concerne bien évidemment les infrastructures de production, de transport, de distribution et de stockage d'électricité, mais également les projets de construction et de rénovation dans le bâtiment.

 

Employant actuellement 600.000 collaborateurs répartis dans tout l'Hexagone, le secteur de l'électricité au sens large compte notamment 220.000 personnes dans la construction : 70% des effectifs travaillent dans la rénovation du bâti résidentiel, tertiaire et industriel, 20% dans le neuf et 2% dans les data centers. On retiendra au passage que sur les 300.000 salariés évoluant dans les systèmes électriques, 40% sont dans la production électronucléaire, 33% dans le transport et la distribution d'électricité et 16% dans la production d'énergie renouvelable.
Il vous reste 59% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp