GRANDS PROJETS. L'autorité environnementale a présenté, le 22 juin, le bilan de son action pour l'année 2020. Pointant "la grande hétérogénéité de qualité des dossiers" qui lui sont soumis, son président, Philippe Ledenvic, avance deux sujets majeurs sur lesquels les avis de l'Ae se feront plus précis à l'avenir : le changement climatique et l'artificialisation des sols.


L'Autorité environnementale, corps indépendant chargé de rendre des avis, dont certains obligatoires, sur les grands projets, plans et programmes portés par l'Etat ou des collectivités, se montre particulièrement critique sur certaines études d'impact "pour lesquels les maîtres d'ouvrage ne semblent pas avoir essayé de présenter des dossiers à un niveau minimal de qualité et de pertinence". Les dossiers concernant la Route centre-Europe Atlantique (RCEA), la liaison est-ouest au sud d'Avignon (LEO), la régularisation de la ligne 17 nord du Grand Paris Express, notamment, lui sont apparues comme particulièrement mauvais.

 

Il vous reste 70% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp