CONCESSION. Plus tristement connue sous le nom de "route de la mort" car très accidentogène, l'exploitation de la route Centre-Europe-Atlantique vient en partie d'être confiée au groupe Eiffage. Le contrat de concession, effectif depuis la mi-mars, concerne une portion de 88km, entre Sazeret dans l'Allier et Digoin en Saône-et-Loire, transformée en autoroute A79. Premier défi que devra relever le concessionnaire : sécuriser en un temps très court cet axe dangereux.

Une portion du patrimoine routier national vient d'être confiée à une entreprise privée, et ce n'est pas si fréquent. Mi-mars, l'Etat et le groupe Eiffage ont en effet signé le contrat de concession portant sur la construction, l'entretien et l'exploitation de l'autoroute A79. Ce futur axe autoroutier de 88km, entre Sazeret (Allier) et Digoin (Saône-et-Loire) fait partie de la Route Centre-Europe-Atlantique (RCEA), plus tristement connue sous le nom de "route de la mort" car particulièrement accidentogène. Le contrat de concession doit permettre de poursuivre la mise en sécurité de ...
Il vous reste 85% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles Batiactu+
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp