FORMATION PROFESSIONNELLE. L'opérateur de compétences du bâtiment et des travaux publics, Constructys, a vu son agrément être récemment annulé par la justice, sur fond de tensions entre différentes organisations représentatives du secteur. Les partenaires sociaux sont réunis jusqu'au 25 juillet pour trouver un nouvel accord.

Quel avenir pour l'opérateur de compétences (Opco) du bâtiment et des travaux publics, Constructys ? La structure a vu son agrément être récemment annulé par la justice, sur fond de tensions entre différentes organisations représentatives du secteur.

 

La Fédération française du bâtiment (FFB) a appelé de son côté à "redémarrer" l'organisme "dans des conditions normales pour assurer les agréments et le financement des dossiers de formation au profit des artisans, des chefs d'entreprises ainsi que des salariés", rappelant au passage que "l'accord constitutif de l'Opco de la construction a ainsi été signé par toutes les organisations patronales et salariales du bâtiment, sauf une". Toujours d'après la rue La Pérouse, "cette organisation syndicale a décidé d'attaquer l'agrément de l'Opco prononcé par l'État et obtenu son annulation".

 

Les partenaires sociaux autour de la table jusqu'au 25 juillet

 

Mais le dossier est encore loin d'être clos : contactée par Batiactu, la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) a indiqué que les partenaires sociaux sont encore en négociations jusqu'au 25 juillet prochain afin de trouver un nouvel accord.

actionclactionfp