Les fonctions d'accueil et d'information, de même que la boutique seront situées en rez-de-chaussée, quand les services s'installeront à l'étage et les locaux techniques, au sous-sol. Mais au-delà de ses aspects évidemment pratiques, le bâtiment assumera aussi une exemplarité en matière environnementale : "Outre l'abri que le péristyle offre au public dans l'espace urbain, il apporte une protection solaire passive aux espaces intérieurs dont l'organisation très compacte réduit la déperdition d'énergie et donc la consommation énergétique", indiquent les concepteurs.

 

Matériaux biosourcés et procédés constructifs seront "systématiquement" mesurés, et donc choisis "au regard de leur bilan carbone". "Le projet s'inscrit dans une réflexion urbaine plus large libérant de nouveaux espaces urbains et réparant l'axe historique", confirme Nicolas Gilsoul. "Le pavillon peut être perçu comme une extension du jardin, et inversement. Le jardin, fermé, se charge de créer de la profondeur au site." L'espace vert sera bordé de deux hautes charmilles et creusé en son centre d'un vertugadin enherbé.

actioncl