MEGAPROJET. Le préfet du Val d'Oise, Jean-Yves Latournerie, a déclaré d'utilité publique le projet d'aménagement du Triangle de Gonesse. Cette décision ouvre la voie à la construction d'EuropaCity, parc hôtelier et de loisir très contesté par les associations de défense de l'environnement.

"L'opération projetée est globalement cohérente avec les objectifs annoncés et elle présente des avantages certains pour la collectivité comme pour les populations", a déclaré le préfet du Val d'Oise. Par arrêté du 20 décembre 2018, Jean-Yves Latournerie a déclaré d'utilité publique le projet d'aménagement du Triangle de Gonesse. La zone, située entre les aéroports de Roissy-Charles-de-Gaulle et du Bourget est la terre d'accueil du futur mégaprojet EuropaCity, porté par Ceetrus, filiale du groupe Auchan et le conglomérat chinois Wanda, dont le coût est estimé à 3,1 Mrds €.

 

"Une étape extrêmement importante"

 

Jean-Yves Latournerie a également estimé que les réponses apportées et les engagements pris par Grand Paris aménagement, maître d'ouvrage, prennent en compte les recommandations émises par les commissaires enquêteurs. La décision du préfet permet désormais à l'Établissement public foncier d'Île-de-France d'acquérir les terrains nécessaires à la réalisation du projet. "C'est une bonne nouvelle, mais ce n'est pas un feu vert à Europacity, ce n'est qu'une étape extrêmement importante de la procédure" explique à l'AFP David Lebon, directeur du développement chez EuropaCity.

 

Prochaine étape de la procédure : le dépôt par Grand Paris aménagement du dossier d'autorisation environnementale unique portant sur l'ensemble du périmètre du projet, indique la préfecture du Val d'Oise. Elle ajoute que "ce dossier sera soumis à l'avis de l'autorité environnementale puis fera l'objet d'une enquête publique". Rien n'est encore acté pour EuropaCity mais les choses avancent. Dans une interview aux Échos, Benoit Chang, directeur général d'Alliages et Territoires qui pilote le mégaprojet, expliquait que cette décision déboucherait sur l'élaboration du permis de construire qui serait déposé fin 2019 ou début 2020.

actionclactionfp