ÉNERGIES. Ce lundi 30 septembre 2019, EDF a annoncé au Ministre de la Transition écologique et à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) la mise à l'arrêt définitive en 2020 des deux réacteurs de la centrale de Fessenheim (Bas-Rhin).

Fin du feuilleton Fessenheim (Bas-Rhin). EDF a adressé, ce lundi 30 septembre 2019, au Ministre de la Transition écologique et à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) "la demande d'abrogation d'exploiter ainsi que la déclaration de mise à l'arrêt définitif des deux réacteurs de la centrale" alsacienne. Cette avancée fait suite à la signature, le 27 septembre dernier, d'un protocole d'indemnisation entre l'État et l'énergéticien français pour la fermeture des réacteurs nucléaires. Ce contrat assure à EDF des versements initiaux d'anticipation de mise à l'arrêt d'un total d'environ 400 millions d'euros, ainsi que des paiements ultérieurs correspondant à l'éventuel manque à gagner de l'énergéticien jusqu'à 2041.

 

Dans le calendrier d'EDF, le premier réacteur serait arrêté dès le 22 février 2020 et le second le 30 juin de la même année. Ces dispositions doivent permettre à l'énergéticien de redéployer les salariés du site, dans le cadre d'un accord avec les syndicats. "Je tiens à saluer le travail des salariés et des prestataires de Fessenheim qui poursuivent l'exploitation de notre outil industriel en toute sûreté et avec d'excellentes performances. Je les assure à nouveau de la considération qu'ils inspirent et de l'attention que l'entreprise apportera à leur reconversion", a déclaré pour l'occasion Jean-Bernard Lévy, président-directeur général d'EDF.

actionclactionfp