DIAPORAMA. Des architectes du monde entier ont imaginé des projets singuliers qui défient l'imaginaire pour le concours de la fondation Jacques Rougerie. Retour en images sur les lauréats de cette onzième édition.

Relever les défis de demain en architecture, en habitant sous la mer, dans l'espace ou en faisant face aux enjeux de la montée du niveau des océans… Les lauréats du concours international d'architecture de la fondation Jacques Rougerie - Institut de France l'ont imaginé. Chaque année depuis onze ans, la fondation s'attèle à honorer le travail de jeunes visionnaires qui s'inspirent du biomimétisme pour créer des projets futuristes insolites. L'idée ? Centrer la nature et la défense de l'environnement au cœur de ce concours qui présente des projets architecturaux innovants. Ce mois-ci, les prix de l'édition 2021 ont été remis en présence du prince Albert II de Monaco.

 

"Depuis toujours, je rêve du monde sous-marin et de l'espace. Cette passion, je veux la transmettre aux jeunes architectes et artistes", a déclaré l'architecte océanographe Jacques Rougerie, spécialiste de l'habitat sous-marin, dans un communiqué. "A travers les projets architecturaux de cette jeune génération venue du monde entier, nous allons peut-être découvrir les futurs Jules Verne, Franck Lloyd Wright, Klein qui, avec audace et passion, dans une démarche architecturale et artistique visionnaire, relèvent le défi de placer l'humain et son environnement au cœur du progrès. En réinvitant la nature dans nos vies, le biomimétisme, fil conducteur de ce concours, est une promesse extraordinaire pour bâtir les mondes résilients de demain."

 

Des milliers de candidats

 

Depuis le lancement de ce concours, 11.000 candidatures ont été déposées, provenant de 135 pays. La fondation décerne chaque année six prix internationaux d'architecture, pour une dotation globale de 30.000 euros. Plus précisément, les grand prix d'architecture reçoivent 5.000 euros, tout comme les prix focus d'architecture. Plusieurs catégories réunissent les projets des lauréats, celle d'"Architecture et innovation pour la mer", celle d'"Architecture et innovation liées à la montée des océans" et celle d'"Architecture et innovation pour l'espace".

 

Cette année, le grand prix "Architecture et innovation pour la mer" a été décerné à Suchak Irurii, Karim Najjar, Rames Najjar, Klar Robert, Mihai Spanache, Atanas Zhelev et Nadja Najjar, originaires d'Autriche, du Liban, de Suède, de Roumanie et de Bulgarie pour leur projet "Rising mussel". "L'élément de base du bâtiment est dérivé d'une graine ou en diatomée, dont la forme est rationalisée par la détermination de la croissance", indique la fondation Jacques Rougerie.

 

Découvrez en images le reste des lauréats dans les pages suivantes…

actionclactionfp