OBJECTIF BAS CARBONE. La Commission européenne a été interpellée par l'organisation World green building council dans une lettre. Celle-ci demande à ce que l'Union européenne revoie ses exigences législatives afin de permettre la décarbonation du bâti.

De grands acteurs de la construction montent au créneau. Pour permettre la neutralité carbone dans leur secteur d'activité, une soixantaine d'experts se sont réunis, à l'initiative du WorldGBC (World green building council), pour appeler la Commission européenne à soutenir la décarbonation totale de l'environnement bâti. Dans une lettre adressée à l'institution, le groupe, qui représente plus de 4.500 organisations du secteur du bâtiment, lui demande d'opter pour des politiques dites "ambitieuses" et de réviser des dossiers législatifs, à l'image de la directive sur la performance énergétique des bâtiments (EPBD). Celle-ci pourrait en effet permettre d'adopter une approche du carbone considéré sur l'ensemble du cycle de vie du bâtiment.

 

Avoir une trajectoire durable

 

Cette lettre a été signée dans le cadre du projet #BuildingLife de l'organisation WorldGBC, informe dans un communiqué l'alliance HQE-GBC, une association française à but non lucratif et reconnue d'utilité publique, membre du WorldGBC. Financé par la Fondation européenne pour le climat, la fondation Ikea et la fondation Laudes, ce projet lancé en décembre dernier a pour objectif d'accélérer les ambitions du green deal européen dans le bâtiment. Il travaille notamment à l'élaboration "d'une feuille de route européenne sur la trajectoire carbone pour le bâtiment", ce "afin de définir les moyens appropriés pour mettre en œuvre l'approche du cycle de vie complet du bâtiment dans le cadre politique européen".

 

De leur production à leur fin de vie, les produits de construction sont émetteurs de 10 à 20% de CO2 de l'ensemble des émissions des bâtiments dans l'Union européenne, chiffre l'alliance. Les signataires de cette lettre souhaitent atteindre la neutralité climatique d'ici 2050. Selon eux, pour que cela soit possible, il faudrait que la politique européenne considère ce type d'émissions, au même titre que les émissions produites lors de l'utilisation des bâtiments, afin de se conformer aux objectifs. Ils ont également discuté de l'importance d'utiliser des matériaux "à faible teneur en carbone".

 

"La politique de l'UE doit aller plus loin pour offrir un environnement bâti entièrement décarboné et circulaire", a affirmé Cristina Gamboa, à la tête du WorldGBC. "À l'approche de la COP26, il est urgent que les décideurs politiques adoptent une approche du carbone dans l'ensemble du cycle de vie des bâtiments." Une déclaration soutenue par Tina Paillet, présidente de RICS Europe : "il est temps d'agir maintenant et l'économie circulaire est la seule voie possible pour un changement significatif dans le secteur de l'environnement bâti".

actionclactionfp