ENTRETIEN. Romain Dubois, directeur général d'ICF Habitat et Emmanuelle Barbet, directrice générale d'ICF Habitat Atlantique reviennent, pour Batiactu, sur l'impact du confinement sur le métier de bailleur, et esquissent les modalités de la reprise.


Batiactu : Quel est l'impact du confinement sur votre activité de bailleur ?

 

Romain Dubois : ICF Habitat détient et gère environ 95.000 logements, à 85% sociaux. L'impact du confinement est évident physiquement, avec une double contradiction. Une présence beaucoup plus importante de nos locataires chez eux, et une présence moins importante des équipes sur place. Le télétravail a été mis en place pour la majorité des collaborateurs admin et tertiaires. Nous avons eu des difficultés à maintenir nos personnels de proximité dans les résidences, car nous avons eu des personnels d'immeubles malades, et l'approvisionnement en équipements de sécurité, masques et gel, a été difficile.
Il vous reste 85% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles Batiactu+
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction