La médaille d'or de la catégorie "La rénovation de l'habitat existant" a aussi remporté le Prix spécial du jury : il s'agit du projet de modernisation porté par Maisons Bic, pour la restauration d'un hôtel particulier bâti en 1887 et baptisé "La Belle Endormie". Sur les bords du Canal du Midi, dans la commune de Béziers (Hérault), la villa Saint-Félix avait été laissée à l'abandon avant de se transformer en squat. La maison de 180 m², répartis sur 3 niveaux, se trouvait dans un état de délabrement total : structure rongée, charpente infestée de termites, sols et plafonds éventrés, nombreuses infiltrations… Les professionnels qui se sont attelés à la tâche ont donc dû tout refaire de fond en comble.

 

La structure a été rigidifiée et sécurisée, la toiture a été de nouveau pourvue de tuiles multicolores et de zingueries flambant neuves, tandis que la façade en pierres, les sculptures, les ferronneries d'art ainsi que les menuiseries ont été minutieusement rénovées dans le style Art nouveau d'origine de la villa. De même, l'isolation a été entièrement revue, les espaces reconfigurés, le chauffage et la climatisation repensés. Prix total de la restauration : 250.000 €.

 

- Argent : Villas Concept, pour "Le Kabanon", une construction en bois édifiée en 1962, avec une opération de rénovation chiffrée à 345.000 €. Affichant aujourd'hui un niveau E2C1, la maison est passée d'une surface de 80 m² à 160 m² après modernisation. Située à proximité de l'hyper-centre de Marseille, faisant face au parc national des Calanques, elle doit assumer des contraintes non-négligeables, telles qu'un accès difficile, l'étroitesse du terrain et sa très forte déclivité. Pourtant, les équipes de Villas Concept, aidées par l'architecte Jacques Patingre, sont parvenues à sauvegarder la mémoire du lieu tout en lui apportant un lot de nouveautés : une vigie avec vue sur la mer ainsi qu'une terrasse offrant un panorama à 180° sur les Calanques ont ainsi vu le jour, tout comme de nombreuses ouvertures permettant de faire rentrer la lumière. L'architecte a par ailleurs multiplié les contrastes, en conférant une certaine discrétion à la façade Nord mais en créant une façade Sud magistrale de plus de 10 mètres de hauteur.

 

- Bronze : Rénovert, pour la restauration d'une maison typique des bords de Marne, dans le Val-de-Marne. Construite en 1902, elle se situe dans une zone pavillonnaire particulièrement dense et quasi-inconstructible aujourd'hui. La villa Foch - c'est son nom - disposait à l'origine d'une superficie de 58,50 m², mais cette opération de rénovation lui permet aujourd'hui de jouir d'une surface de 91,65 m² et cela, en optimisant les différents espaces de l'habitation. Pour un coût de 195.000 €, la lourde restauration technique de la structure comme de l'enveloppe a conféré une seconde vie à la maison, sans pour autant dénaturer son charme d'antan. C'est l'architecte Benjamin Simon qui a piloté le projet.

actioncl