INFRASTRUCTURE. En décembre 2021, le plan de financement du Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO), comprenant les lignes à grande vitesse Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, butait sur le refus de certaines collectivités néo-aquitaines de participer au tour de table. La Région, soutien au projet, a décidé de combler le manque.


Le temps pressait. En effet, le conseil d'Etat doit se pencher le 15 février 2022 sur le plan de financement du Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO), étape qui, si elle tourne bien, ouvrira la voie à la création de l'établissement public qui pilotera la construction des deux lignes à grande vitesse Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax. Pour valider cette étape, le financement du projet doit au préalable être sécurisé.

 

Il vous reste 78% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp