CRÉDIT D'IMPÔT. Les professionnels de la menuiserie ne cachent pas leur inquiétude quant à l'arrêt, au 1er juillet prochain, du Crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE). Ainsi, d'après une enquête TBC innovations, ils sont 46% à y voir une "menace" pour leur activité.

La suppression du Crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE), au 1er juillet prochain, pour les fenêtres, représente une "menace" pour 46% des professionnels de la menuiserie. Par ailleurs, 22% estiment que cela va entraîner de l'attentisme chez leurs clients, et 28% que cela n'aura qu'un impact "faible" sur leur activité. Ce sont du moins les résultats d'une enquête réalisée par TBC innovation, venant d'être publiée. Elle a été réalisée auprès de 400 acteurs de la pose et de la commercialisation de fenêtres en France, en février 2018.

 

Un effet d'aubaine au dernier trimestre 2017

 

La suppression de ce dispositif viendra-t-elle briser la dynamique enclenchée depuis 2016 sur ce segment ? Car, selon TBC, 2017 est venue confirmer la reprise : plus de 4% de croissance (sachant que le marché a été baissier de 2008 à 2015). Dans le neuf, la hausse est de l'ordre de +10%, mais seulement +1% en rénovation - qui demeure le principal marché. Les professionnels notent le dynamisme du dernier trimestre dans l'existant, porté surtout par l'effet d'aubaine entraîné par l'annonce de la réforme du CITE. L'année 2018 ne devrait pas faire mieux, toutefois, que 2017 : 39% prévoient une baisse dans la rénovation, et 33% une stabilité. A l'inverse, le neuf devrait poursuivre sur sa lancée, même si de manière peut-être moins dynamique qu'en 2017 : 26% prévoient une hausse, 32% une stabilité.

 

 

Pour rappel, le CITE sera remplacé par une prime à partir de 2019, dont le champ d'application n'est pas encore connu. Certains professionnels de la menuiserie ne perdent pas espoir de voir leurs matériaux réintroduits dans le système. Les contours du dispositif dépendent des résultats d'une étude réalisée par le CSTB et l'Ademe, qui devait être rendue début 2018, mais a pris du retard.

 


Menuiseries : quels matériaux sont en vogue ?

 

"Côté matériaux des fenêtres, l'ensemble des matériaux, excepté le bois, bénéficie des fruits de la reprise du marché", note TBC dans son étude. "En volume de fenêtres posées, le PVC demeure le premier matériau sur le marché des fenêtres en France en 2017. L'aluminium consolide ses positions, et s'impose comme le second matériau du marché en volume. En valeur, ce sont les fenêtres aluminium qui prennent le leadership et deviennent le premier matériau du marché en 2017."

actionclactionfp