La cloison en brique sur la gauche a été démolie. Les deux parquets perpendiculaires ont été conservés, ainsi que les vestiges des anciennes cloisons au sol. Les carrelages gris anthracite rappellent d'ailleurs le tracé de l'ancien couloir. "A l'origine, on entrait dans le salon par le couloir. Maintenant, l'entrée se fait directement dans la pièce à vivre", raconte Pauline Giard. Un espace de vie spacieux, lumineux et accueillant, marqué par des teintes bleu azur disséminées un peu partout, sur les murs et de vieux meubles indus'.

actioncl