PROJET. Marc Mimram signe le nouveau court à Roland Garros. Baptisé du nom de la tenniswoman Simonne Mathieu, cet équipement allie un bâtiment sportif, horizon botanique avec de nouvelles serres et une continuité contemporaine avec les édifices existants.

L'architecte Jean Camille Formigé, en charge du service des promenades et plantations de la ville de Paris au XIXe siècle aura finalement trouvé un repreneur de flambeau, en la personne de Marc Mimram.

 

Deux siècles après que les serres du jardin d'Auteuil aient été érigées, l'architecte complète ce site dans sa partie Est, avec le nouveau court Simonne Matthieu. En accord avec la maîtrise d'ouvrage, la Fédération française de tennis, ce nouvel équipement associe "un bâtiment performant pour le sport et le public", et quatre nouvelles serres qui enrichissent "le caractère botanique du jardin".

 

Ce nouvel ensemble qui assume sa contemporanéité s'installe en parallèle "en dialogue avec les bâtiments historiques de Formigé", ajoute le cabinet Marc Mimram Architecture & Associés. A l'acier et au verre employés dans la période XIXe, l'architecte du XXIe siècle par une structure plus fine d'acier "à inertie variable accueillant des éléments de verre en écailles". Un choix de matériaux qui privilégié la finesse, et un chantier plus respectueux du vivant végétal.

 

Découvrez ce projet en images...

actionclactionfp