Un magnifique escalier à double révolution du Nicolas Le Camus de Mézières a été prolongé et intégré à un nouveau système de distribution. "Cet escalier est l'un des seuls vestiges de la halle aux blés", résume Thibault Marca. Il permettait de stocker le blé sur deux niveaux, avec un rez-de-chaussée et un grenier. Les deux rampes s'entrelacent comme deux hélices, permettant aux porteurs de sacs de ne pas se croiser.

 

"Aujourd'hui, les visiteurs ne l'empruntent pas, à moins de se rendre au restaurant", ajoute l'architecte parisien. Un autre escalier, qui s'enroule autour du cylindre, a été conçu. "A chaque époque, son escalier. Quand on est dans le bâtiment, il y a cette notion de perte de repères et une part de déambulation. C'est une promenade architecturale libre, bien qu'on ait dû trouver une certaine rationalisation dans la circulation du public."

actioncl