TRANSPORTS. Le conseil de surveillance de la Société du Grand Paris a adopté le 28 novembre le budget 2019 de l'établissement pilote du Grand Paris express, qui a été augmenté de 41% par rapport à 2018.

Avec une enveloppe totale de 3,9 milliards d'euros (dont 3,3 en emprunt) pour 2019, la Société du Grand Paris augmente son budget de 41%, traduisant ainsi "la montée en puissance des chantiers du nouveau métro et le lancement de nouvelles phases du projet avec, notamment, les travaux relatifs aux systèmes", précise la SGP dans un communiqué.

 

Le président du conseil de surveillance Patrick Braouezec a salué "le rythme soutenu du nouveau métro" et "l'engagement de transparence" du directoire qui a établi le budget dont la majeure partie sera dédiée aux investissements. La ligne 15 Sud qui partira de Pont de Sèvres à Noisy Champs aura la plus grosse part du gâteau, avec 1,134 milliards d'euros, suivie de la prolongation nord de la ligne 14, la ligne 16 et la 17 sud qui seront toutes trois financées à hauteur de 714 millions d'euros. La ligne 14 sud, quant à elle, sera dotée d'une enveloppe de 605 millions d'euros.

 

L'autre moitié du budget de la Société du Grand Paris contribuera à "la modernisation des réseaux existants" menée par Ile-de-France Mobilités sur le projet Eole, les lignes 11 et 14 et le schéma directeur des RER. Les dépenses de fonctionnement (subventions, frais financiers, dépenses liées au personnel) s'élèveront enfin à 388 millions d'euros.

 

En parallèle, les caisses de la Société du Grand Paris bénéficieront d'un apport de 587 millions d'euros issus des fiscalités franciliennes, sachant que la loi de finances 2019 prévoit le versement d'une taxe additionnelle de séjour aux ressources de la SGP.

 

actionclactionfp