LAUREATS. Alors qu'Emmanuel Macron doit dévoiler officiellement ce jeudi la liste des monuments emblématiques qui bénéficieront du tirage du loto du patrimoine, le Figaro a rendu public le nom des 18 sites retenus. Une sélection que la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, a expliqué au quotidien.

Fin du suspense avant l'heure. Ce jeudi 30 mai, à l'occasion d'une journée tournée vers la préservation du patrimoine, le chef de l'Etat devait dévoiler la liste des 18 monuments emblématiques retenus pour bénéficier en priorité des profits du tirage du loto spécial Patrimoine. Mais, le quotidien Le Figaro n'a pas attendu et publié ce 28 mai le nom des 18 sites retenus qui figureront sur les tickets de grattage. Une liste qui avait été en partie dévoilée début avril par Le Parisien. Ces monuments ne seront pour autant pas les seuls à profiter des gains des jeux de hasard pour aider à leur restauration. Alors qu'il était prévu, initialement, que 120 sites en bénéficient, ils seront finalement 270 à profiter des 15 à 20 millions d'euros que l'Etat espère récolter lors de ce tirage.

 

Dans une interview au quotidien, la ministre de la Culture explique pourquoi ces 18 monuments ont été choisis. Plusieurs critères ont pesé dans les arbitrages. Tout d'abord, "nous voulions avoir un monument emblématique par région, en métropole et outre-mer", détaille-t-elle. Elle poursuit : "Il y avait ensuite un critère de diversité, les monuments choisis devant refléter les différentes facettes du patrimoine français : religieux, industriel, architectural, monumental… Il y avait, enfin, un critère d'urgence : les monuments ont été choisis en fonction de leur état de péril et de la possibilité de commencer rapidement les travaux. Nous avons retenu des biens dont les projets de restauration étaient à maturité financière. Le souci de la mission était que le monument restauré ait à terme un impact sur le développement économique du territoire où il se trouve". D'ores et déjà, Françoise Nyssen confirme qu'il y aura une deuxième édition en 2019 "si le succès est au rendez-vous".

 

Pour rappel, ce 30 mai, Emmanuel Macron se rendra dans l'Ain pour l'inauguration du château de Voltaire qui a été restauré. A l'issue de cette visite, le chef de l'Etat réunira à l'Elysée les 270 élus retenus pour le loto du patrimoine.

 


Les 18 sites dévoilés par Le Figaro sont :
- fort Cigogne, à Fouesnant (Finistère),
- château de Carneville (Manche),
- couvent Saint-François à Pino (Haute-Corse),
- Théâtre de Bar-le-Duc (Meuse),
- Hôtel-Dieu de Château-Thierry (Aisne),
- villa Viardot à Bougival (Yvelines),
- aqueduc romain du Gier et pont siphon de Beaunant à Chaponost et Sainte-Foy-lès-Lyon (Rhône),
- hôtel de Polignac, école publique de Condom (Gers),
- maison de Pierre Loti à Rochefort (Charente-Maritime),
- rotonde de Montabon (Sarthe),
- château de Bussy-Rabutin (Côte-d'Or),
- pont d'Ondres (dit "pont du Moulin") à Thorame-Haute (Alpes-de-Haute-Provence),
- église Notre-Dame à la Celle-Guenand (Indre-et-Loire),
- maison d'Aimé Césaire (Martinique),
- habitation Bisdary à Gourbeyre (Guadeloupe),
- maison du receveur des douanes à Saint-Laurent du Maroni (Guyane),
- maison rouge à Saint-Louis (La Réunion),
- la sucrerie Soulou à M'Tsargamoui (Mayotte).

actionclactionfp